Famille et finance

Économes ou dépensiers : une grande divergence de points de vue

Cinq conseils pour aider les couples à concilier leur attitude respective quant aux finances

Nous sommes tous différents quant à notre façon de voir les dépenses de consommation. Certains n’ont aucune difficulté à mettre tout ce qu’ils peuvent de côté alors que d’autres dépensent sans se soucier de l’avenir. Bien sûr, il faut toutes sortes de gens pour faire un monde, mais il demeure que les écarts dans les façons de voir les questions d’argent peuvent causer des tensions dans un couple. Si vous et votre conjoint vous trouvez aux pôles opposés du spectre « économe ou dépensier », les conseils suivants pourraient vous aider à trouver un terrain d’entente.

1. Tâchez de comprendre vos différences

Vous achetez une voiture ensemble. Le dépensier du couple désire obtenir toutes les options possibles sur le véhicule, alors que l’économe se satisferait du modèle de base. Lorsque l’émotion est à son comble, il peut être difficile de voir le point de vue de votre conjoint. En vérité, notre attitude à l’égard de l’argent est profondément enracinée. Il se peut que votre conjoint ou vous-même soyez plus réticent à dépenser en raison d’une enfance où l’argent manquait parfois. Et la personne qui dépense plus largement obtient probablement une gratification émotionnelle quand elle le fait. Tentez de prendre du recul et de discuter des raisons motivant votre comportement. Il est plus facile de négocier quand on tente de valider les sentiments de l’autre plutôt que de le blâmer.

2. Fixez des objectifs sur lesquels vous pouvez vous entendre

Si vous êtes économe, il peut être frustrant de voir votre conjoint constamment faire des achats que vous jugez vous-même frivoles. Créer un programme de dépenses en tant que couple – selon les objectifs sur lesquels vous vous entendez – peut vous aider à vous rapprocher autour de vos valeurs communes. Supposons que votre priorité commune est de faire un voyage outre-mer ou d’acheter une maison. Vous auriez peut-être intérêt à déterminer de quelle somme vous aurez besoin pour la dépense et à définir la période nécessaire pour épargner cette somme. L’objectif d’épargne ainsi précisé, il sera probablement beaucoup plus facile de résister aux achats superflus.

Des conjoints aux habitudes de dépenses différentes peuvent trouver un terrain d’entente.

3. Établissez un système de paiement des factures

Quand vos factures arrivent chaque mois, évitez la panique de dernière minute en définissant à l’avance des paramètres pour savoir qui paiera chaque facture si vous utilisez des comptes distincts pour la gestion de vos finances. Peut-être pourriez-vous payer chacun la moitié du versement hypothécaire ou du loyer et répartir les autres choses à payer. Par exemple, l’un de vous deux se chargerait de l’assurance auto et l’autre, de la facture d’électricité. Comme de telles dépenses sont généralement d’un montant fixe, la mise en place d’un système pour traiter leur paiement au préalable vous évite une source de préoccupation (et de conflit).

4. Fixez une limite pour les achats conjoints

Chaque couple structure ses finances différemment, et il est parfois nécessaire de faire quelques essais avant de trouver le bon système. Certains ont des comptes distincts et divisent tout en deux, alors que d’autres mettent leurs ressources en commun. D’autres couples ont quatre comptes à eux deux : un compte conjoint pour l’épargne, un autre pour les dépenses courantes, ainsi que deux comptes individuels (argent de poche). Quel que soit le système que vous choisissez, il pourrait être judicieux de fixer une limite à la somme que vous pouvez dépenser à partir du compte conjoint sans avoir à consulter l’autre. Discuter des achats importants avec votre conjoint avant de débourser l’argent est une façon simple d’éviter les disputes.

5. Demandez des renforts

Parfois, la meilleure façon de régler les conflits d’ordre financier peut être de demander l’aide d’un tiers. Un conseiller en sécurité financière peut vous aider en discutant avec vous de vos objectifs et en déterminant la meilleure façon de structurer vos finances en fonction de vos besoins. Munis d’un programme financier personnalisé, vous aurez des bases solides pour prendre de bonnes décisions relativement à votre argent.

Avec une vision commune de leur avenir et le bon plan d’action quant à leurs finances, des conjoints aux habitudes de dépenses différentes peuvent arriver à trouver un terrain d’entente.

Partager :

Les renseignements fournis reposent sur les lois, règles et règlements actuels régissant les résidents canadiens. À notre connaissance, les renseignements fournis sont exacts au moment de leur publication. Les règles et les interprétations peuvent changer, ce qui peut compromettre l’exactitude de l’information. Les renseignements fournis sont de nature générale et ne devraient pas remplacer les conseils qu’il convient d’obtenir lorsqu’une situation spécifique est examinée. Pour des questions particulières, vous devriez consulter un juriste, un comptable, un fiscaliste ou tout autre conseiller professionnel approprié.