La vie après le travail

Comment réussir la transition du mode « épargne » au mode « dépense » en vue de la retraite

Élaborez un programme de retraite pouvant s’adapter aux fluctuations du marché

Vous avez travaillé fort afin d’épargner pour la retraite, en établissant la priorité de vos objectifs en cours de route. Vous approchez de la retraite et vous avez mérité du temps pour vous – maintenant, élaborez un programme pour bien en profiter.

L’approche de la retraite après des années de dur labeur peut être une période emballante, mais elle peut aussi entraîner des sentiments d’incertitude quant à votre horizon financier. Votre longévité est un facteur important qui a une incidence sur la période pendant laquelle votre argent doit durer. Le fait est que les Canadiens vivent plus longtemps qu’avant, ce qui signifie que vous pourriez avoir besoin de plus d’argent pour être en mesure de réaliser vos rêves de retraite.

Profitez au maximum de votre retraite en travaillant de pair avec un conseiller.

Au moment où vous amorcez le passage de l’épargne aux dépenses, il se pourrait que vous vous demandiez si vous aurez assez d’argent. Vous n’êtes pas seul. Il peut être difficile de visualiser exactement comment vous aimeriez que ce soit dans les 20, 30 ou même 40 prochaines années – et l’élaboration d’un programme pour concrétiser votre vision peut sembler ardue. Ne vous inquiétez pas : votre conseiller en sécurité financière peut vous aider.

Il est important de se doter d’une stratégie de revenu de retraite qui mettra en place les conditions d’une retraite longue et épanouissante. Pour élaborer un programme qui fonctionne pour vous, il faut notamment établir des attentes réalistes relativement à vos habitudes d’épargne et de consommation. Travailler avec votre conseiller vous aidera à maintenir le cap sur ce qui compte, plutôt que sur les mécanismes de contrôle du financement de votre retraite.

N’oubliez pas : l’avenir peut être radieux – et il pourrait arriver plus vite que vous ne le croyez

Pensez-vous que vos dépenses diminueront à la retraite? Les Canadiens doivent être prudents par rapport à cette hypothèse puisque les dépenses restent plus ou moins les mêmes – et il arrive qu’elles augmentent. Pour vous préparer un bel avenir, vous pouvez suivre les étapes ci-dessous au fur et à mesure que vous vous approcherez de la retraite.

De trois à cinq ans avant la retraite

  • Estimez le montant de revenu garanti que vous recevrez de l’État et de vos employeurs.
  • Évaluez à combien s’élèveront vos frais de subsistance et les dépenses liées à votre style de vie.
  • Examinez votre portefeuille de placements avec votre conseiller en sécurité financière pour déterminer si vous êtes sur la bonne voie, sur le plan financier, pour atteindre vos objectifs de retraite.

Un an avant la retraite

  • Confirmez votre admissibilité à des prestations de retraite et les montants de revenu auxquels vous aurez droit provenant de toutes les sources.
  • Revoyez votre planification successorale.
  • Mettez la dernière main à votre programme personnalisé de retraite avec l’aide de votre conseiller.

Six mois avant la retraite

  • Mettez à jour les renseignements concernant vos bénéficiaires.
  • Présentez vos demandes de prestations de l’État.
  • Présentez une demande de prestations de retraite du régime de votre employeur.

Arrêtez de vous demander si vous aurez assez d’argent. Profitez au maximum de votre retraite en travaillant de pair avec un conseiller qui peut vous aider à mieux comprendre et à gérer vos sources potentielles de revenu. Un conseiller peut vous aider à élaborer une stratégie de retraite qui vous outillera pour les jours où les vents sont cléments, tout en prévoyant une protection sur le plan financier au cas où le vent tourne.

Partager :

Les renseignements fournis reposent sur les lois, règles et règlements actuels régissant les résidents canadiens. À notre connaissance, les renseignements fournis sont exacts au moment de leur publication. Les règles et les interprétations peuvent changer, ce qui peut compromettre l’exactitude de l’information. Les renseignements fournis sont de nature générale et ne devraient pas remplacer les conseils qu’il convient d’obtenir lorsqu’une situation spécifique est examinée. Pour des questions particulières, vous devriez consulter un juriste, un comptable, un fiscaliste ou tout autre conseiller professionnel approprié.