Gérer votre argent

Comment s’adonner à ses passe-temps sans se ruiner

Cela demande de la créativité, de la discipline et l’aide d’une personne impartiale

Avoir du plaisir tout en gardant le cap sur ses objectifs financiers pour l’avenir : voilà l’un des grands défis de la vie. Que l’on s’adonne à la photographie, à la pêche ou à la remise à neuf de voitures classiques, la pratique d’un passe-temps offre des avantages concrets, comme la réduction du stress et la dépense d’énergie à la fin d’une longue journée de travail1.

Mais parvenir à profiter des nombreux plaisirs de la vie tout en respectant un budget raisonnable peut être difficile, surtout si le budget est serré. Heureusement, il y a des façons de gagner sur les deux tableaux – il faut faire preuve de créativité et de discipline quant aux dépenses, tout en veillant à ne pas perdre de vue son avenir financier.

Ne vous engagez pas trop vite

Il faut se rendre à l’évidence – nous avons tous essayé des passe-temps que nous avons fini par abandonner : participation à l’équipe de softball de l’entreprise, pêche en eau profonde, leçons de guitare.

Il est donc sage d’essayer un passe-temps avant d’aller plus loin et de consacrer de l’argent à l’équipement, à la formation et aux déplacements nécessaires. Par exemple, pourquoi ne pas louer ou emprunter une guitare avant d’en acheter une. Ainsi, vous verrez si c’est quelque chose que vous voulez faire à long terme tout en évitant, dans le cas contraire, de vous retrouver avec un équipement qui vous aura coûté cher et dont vous ne vous servirez pas. Et si vous trouvez que ce passe-temps n’est pas fait pour vous, vous n’y aurez pas consacré une bonne partie de vos économies.

Tenez-vous-en aux cadeaux

Lorsque vous avez des dépenses urgentes, comme des réparations à la maison ou à la voiture ou des vêtements pour les enfants, il peut être difficile de justifier des dépenses liées à un passe-temps. Voilà pourquoi il pourrait être judicieux de limiter autant que possible ce type de dépenses, tout en suggérant à vos amis et aux membres de votre famille que vous aimeriez recevoir un cadeau lié à un passe-temps pour votre anniversaire ou les fêtes de fin d’année.

Cela semble un peu égoïste, mais ça pourrait être très utile – après tout, nombreux sont les adultes qui ont du mal à trouver un cadeau pour d’autres adultes, même des membres de leur propre famille. La clé, c’est d’y faire allusion sans que cela devienne détestable, tout en gérant vos attentes (ne vous attendez pas à ce que votre tante Joséphine vous achète un ordinateur portatif pour le jeu flambant neuf).

Lorsqu’il s’agit de s’adonner à des passe-temps tout en respectant son budget, il y a moyen de gagner sur les deux tableaux.

Rentabilisez votre passe-temps

Vous pourriez transformer votre passe-temps préféré en une activité lucrative, ce qui vous aidera à ne pas trop dépenser. Par exemple, si vous tenez à étendre davantage votre collection de guitares, songez à donner des leçons par temps libre. Si vous êtes un passionné de photographie, vous pourriez tirer un revenu de séances de photos réalisées pour vos amis et des membres de votre famille.

Réglez vos besoins de première nécessité par prélèvement automatique

Un bon moyen de gérer les dépenses liées à votre passe-temps est de régler les besoins de première nécessité automatiquement. Cette approche ne vous aidera peut-être pas pour certaines dépenses importantes, notamment l’épicerie, mais elle peut s’appliquer à pratiquement tout le reste : loyer, prêt automobile, assurance-vie et placements.

Pour un résultat optimal, essayez de faire coïncider les prélèvements automatiques avec le jour de paye. Une fois les besoins de première nécessité réglés, vous aurez une meilleure idée de la somme dont vous disposez pour des articles de sport, de bricolage et autres. Cela vous aidera à faire le suivi de vos finances et à ne pas faire de dépenses exagérées pour votre passe-temps. De plus, cela vous aidera à mettre de l’argent de côté en vue de la retraite ou d’achats futurs, comme l’acquisition d’une maison ou d’une nouvelle voiture.

Obtenez des conseils professionnels

Même les personnes les plus soucieuses de leur budget ont intérêt à consulter un conseiller en sécurité financière. Et pour ce qui est de dépenser pour des choses que vous aimez, comme votre passe-temps préféré, il est important d’entendre l’avis d’une personne impartiale – quelqu’un qui ne se laissera pas influencer par une promotion d’une durée limitée sur la prochaine invention du siècle.

Un conseiller en sécurité financière peut vous aider à créer un programme clair et sensé. Ce programme devrait comprendre une répartition réaliste des dépenses liées à vos passe-temps ainsi qu’aux besoins de première nécessité, comme le loyer, le prêt hypothécaire, l’épicerie, l’assurance automobile, les services publics, etc. Essayez d’être le plus précis possible, en tenant même compte des petits achats, comme votre café du matin.

Et ce n’est pas tout : votre programme de sécurité financière devrait également prendre en compte vos objectifs pour l’avenir, que ce soit un retour aux études, le démarrage d’une entreprise ou l’acquisition d’une demeure près d’un lac en prévision de la retraite. En termes simples, gérer les dépenses liées à un passe-temps tout en se concentrant sur sa situation financière actuelle est une chose, gérer ce même budget tout en planifiant pour l’avenir en est une autre.

En gros, un conseiller en sécurité financière de la Financière Liberté 55 peut vous aider à évaluer les dépenses liées à votre passe-temps et vous montrer comment garder le cap sur l’atteinte de vos objectifs financiers.

1Jaime L. Kurtz, Six Reasons to Get a Hobby, Psychology Today, 15 septembre 2015. [en anglais seulement]

Partager :

Les renseignements fournis reposent sur les lois, règles et règlements actuels régissant les résidents canadiens. À notre connaissance, les renseignements fournis sont exacts au moment de leur publication. Les règles et les interprétations peuvent changer, ce qui peut compromettre l’exactitude de l’information. Les renseignements fournis sont de nature générale et ne devraient pas remplacer les conseils qu’il convient d’obtenir lorsqu’une situation spécifique est examinée. Pour des questions particulières, vous devriez consulter un juriste, un comptable, un fiscaliste ou tout autre conseiller professionnel approprié.